News de print…d’été.

Je profite de cette belle journée pluvieuse de presqu’été pour vous donner quelques nouvelles et vous parler un peu du projet qui m’a bien occupée ces derniers temps : il s’agit d’une BD adaptée d’une pièce de théâtre écrite par Jacques Carayon, Le Bouclier de Fréjus, traitant avec humour de l’univers du rugby et qui je l’espère trouvera prochainement éditeur à sa chaussure à crampons. en attendant de pouvoir vous en montrer plus, voilà quelques dessins préparatoires des personnages :

bouclier-de-frejus-croquis

Ce projet m’a poussée à me mettre, pour de bon, à l’illustration numérique et après quelques débuts houleux, nous sommes devenus de bonnes amies, en témoignent ces quelques fanarts entièrement faits sous Procreate, le 1er de 2 personnages bien connus du tome 3 de La Passe-Miroir, le 2nd d’une certaine X-mutante dont un film qui lui est consacré est sorti depuis peu au cinéma :

Eulenry

phoenix

May the pencil be with you, always !

Si je devais faire un bilan de l’année 2017, je dirais qu’elle a été artistiquement parlant marquée par 2 personnalités : Mathias Nygård, aka Warlord du groupe Turisas et Christelle Dabos, autrice de La Passe-Miroir. Je rends grâce à leur talent, qui a contribué à ranimer en moi une petite flamme qui s’était éteinte depuis quelques années déjà.

Cette année fut un record niveau concerts (entre autres 1er Hellfest) et un renouveau fanartistique.

En 2018, je vais tâcher de continuer sur cette belle lancée en me consacrant un peu plus à des projets persos et en profitant toujours plus des personnes qui comptent dans ma vie.

En 5 mots comme en 100 : bonne et heureuse année 2018 !

Et histoire de bien commencer l’année, je mets à profit mes quelques jours de congés pour fanartiser comme une gourgandine :

Les bisous, c’est la vie.

happynewyear
Mais y’a quand même des limites.

mrdarcy
Et enfin, Mr. Darcy. Parce qu’on a toujours besoin d’un Mr. Darcy.

La Passe-Miroir #5

J’ai eu envie de traiter une scène clé du tome 1 (la rencontre des 2 protagonistes) un peu à la manière d’un storyboard. Si j’ai le temps, je développerai peut-être encore plus cette scène, ou m’amuserai à en retranscrire d’autres de cette façon.
En haut à gauche nous avons donc Thorn, paré de sa fameuse peau d’ours et de sa joyeuse humeur et en bas à droite Ophélie, quelque peu angoissée par la perspective de passer le restant de sa vie aux côtés de cette grosse bestiole poilue.

ours_rencontre